Tout savoir sur la cabine de peinture automobile au gaz

Temps de lecture : 5 min

Les professionnels de la carrosserie se doivent d’être bien équipés pour gagner en productivité et en autonomie. Parmi les gros équipements d’ateliers, il y a la cabine de peinture automobile, un local destiné, entre autres, à pulvériser de la peinture liquide sur les véhicules. Elles peuvent être alimentées au gaz et exigent certaines précautions pour une utilisation optimale. Les précisions avec Antargaz.

Nous contacter

Qu'est-ce qu'une cabine de peinture automobile ?

Une cabine de peinture automobile permet de faire des travaux de peinture de qualité, ou de remise en peinture, sur des véhicules. Il est également possible de dégraisser et de pulvériser de la colle, des vernis ou tout autre produit utile à l’entretien de la carrosserie. Il s’agit d’une structure à part, en complément d’un garage ou d’un atelier de mécanique par exemple. Elle peut être ouverte mais la plupart des cabines de peinture automobile sont closes.

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour définir le type de cabine automobile souhaitée : 

  • La dimension des véhicules à traiter (poids lourds ou véhicules légers ?)

  • La fréquence d’utilisation de la cabine (petites retouches ou outil de production en continu)

  • La manutention des pièces à peindre (entrée par roulage, par convoyeur, etc.)

  • La disposition de l’atelier (comment intégrer la cabine de peinture au processus de production)

  • L’alimentation de la cabine en énergie

  • Le budget

  • Les contraintes environnementales (voisinage et système d’évacuation).

Comment fonctionne une cabine de peinture automobile ?

Tout l’enjeu d’une cabine de peinture automobile, c’est d’offrir la possibilité de peindre des pièces plus ou moins grandes rapidement et sans risque, ni pour le carrossier, ni pour l’environnement. Les risques d’incendie, d’explosion ou d’intoxication sont écartés.

Grâce à des panneaux qui captent les filets d’air et à un système de ventilation à flux vertical, l’air pollué par les pulvérisateurs de peinture ou d’autres produits est directement évacué. Des filtres absorbent les particules fines qui sont ensuite envoyées vers un extracteur qui rejette l’air à l’extérieur de la cabine.

Aussi, l’objectif d’une cabine de peinture automobile est de pouvoir être chauffée rapidement et à haute température, d’où l’intérêt, en automobile, que la cabine puisse se fermer complètement. Afin que la peinture durcisse et sèche rapidement, le chauffage, de préférence au gaz, est également un composant majeur de la cabine.

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne, en quelques clics.

Bon à savoir :

La cabine de peinture automobile est toujours équipée d’un système de ventilation, reposant sur un flux vertical : l’air introduit dans la cabine via le plafond est préfiltré (pour retenir les poussières), puis extrait par le caillebotis du plancher. Le gaz intervient au moment de l’introduction de l’air : il a pour mission d’assurer le chauffage de la cabine, à la température idéale pour la tenue de la peinture.

Pourquoi choisir le gaz pour alimenter une cabine de peinture automobile ?

L’utilisation du gaz comme source d’énergie dans une cabine de peinture automobile présente plusieurs avantages. Il permet : 

  • d’être installé sur tous les types de cabines de peinture automobile

  • de faire monter la température du local très rapidement, selon les besoins

  • de réduire la consommation d’énergie 

  • d’être plus respectueux de l’environnement, en émettant moins de gaz à effet serre dans l’air

  • de faire des économies grâce à son prix compétitif

  • d’éviter les problèmes de stockage.

> A lire aussi : Chauffage d’appoint, comment le choisir et quels sont ses avantages ?

Quelles sont les normes à respecter pour une cabine de peinture au gaz ?

Afin de garantir un niveau de sécurité optimal dans une cabine de peinture automobile au gaz, un cadre légal est mis en place, avec des décrets et des normes en vigueur. 
Parmi les moyens de prévention principaux à respecter : 

  • Un système de ventilation efficace doit être mis en place et entretenu.

  • L’air doit être bien filtré avec des filtres à air spécifiques. Il est également impératif de bien les entretenir et de les changer régulièrement pour une meilleure performance et pour éviter l’accumulation de poussière.

  • Le flux d’air doit être vertical, afin que l’opérateur, en faisant le tour du véhicule, ne soit jamais dans la trajectoire des particules fines.

  • La cabine doit être entièrement fermée en cas de peinture par pulvérisation.

Quelles sont les autres utilisations du gaz en garage ?

Le gaz en garage peut, en plus de chauffer une cabine de peinture, servir à souder et à produire de l’électricité. Et ce, grâce à deux appareils spécifiques.

 

Le poste à souder au gaz

Le principe du poste à souder au gaz ? Provoquer le mélange du propane avec l’air ambiant et l’enflammer sur une torche déportée, pour obtenir une flamme réglable. Celle-ci peut atteindre une température de 1 500 °C : la température idéale pour souder, avec une puissance plus importante et plus durable qu’une lampe à souder classique.

Le poste à souder au gaz dans un garage permet d’effectuer des soudures courantes, par exemple sur la carrosserie. De taille raisonnable, et pratique si on le branche sur une bouteille de gaz plutôt que sur le réseau, il peut être transporté vers n’importe quel point de l’atelier !

 

Le groupe électrogène au gaz

Le groupe électrogène au gaz permet d’obtenir de l’électricité, même lorsque l’on n’y est pas raccordé. Il peut s’agir d’un dispositif « régulier » (c’est par exemple le cas des commerces amenés à se déplacer) ou ponctuel, que ce soit pour des missions intermittentes et / ou nécessitant de la mobilité, ainsi qu’en cas d’urgence.

Fonctionnant le plus souvent au propane, le groupe électrogène utilise le gaz pour alimenter un moteur capable de générer de l’électricité. Il offre une solution moins coûteuse que son équivalent à essence, avec une économie de l’ordre de 24 % dans le cadre d’une utilisation quotidienne.

Bon à savoir :

La bouteille de gaz propane de 13 kg est idéale pour les garages automobiles qui souhaitent s’équiper d’un poste à souder ou d’un groupe électrogène. Elle assure une alimentation efficace pour ces usages professionnels. Par exemple, avec une bouteille de gaz propane de 13 kg, un groupe électrogène au gaz affichera une autonomie de 20 heures !