Aide aux travaux de rénovation énergétique : les conditions d'éligibilité

Les aides aux travaux de rénovation énergétique permettent de financer des travaux visant à réaliser des économies d’énergie dans son logement, comme des travaux d’isolation ou l’achat d’un nouvel équipement de chauffage. Disponibles jusqu’au 31 décembre 2020, ces aides sont accessibles à tous les ménages sous conditions de ressources.

Les conditions d’éligibilité pour la prime énergie

Les conditions d’éligibilité ne sont pas les mêmes pour les Primes Énergie Maîtrisée « de base » et pour les Primes Énergie Maîtrisée Coup de pouce.

Pour les Primes Énergie Maîtrisée

La Prime Énergie Maîtrisée « de base » est destinée à tous les particuliers ayant des projets de travaux de rénovation énergétique. Ces travaux doivent s’inscrire dans le cadre des Certificats d’économies d’énergie (CEE). Autre avantage de cette Prime Énergie Maîtrisée « de base » : les travaux peuvent être réalisés dans une résidence principale aussi bien que dans une résidence secondaire.

Pour les offres Coup de pouce

Première condition d’éligibilité aux aides au travaux de rénovation énergétique « coup de pouce » : les ressources du foyer. Celles-ci sont réservées aux ménages modestes, classés en 2 catégories : les ménages en situation de grande précarité énergétique, et les ménages en situation de très grande précarité énergétique. Le montant des primes est calculé en fonction du niveau de revenus du foyer. Les conditions de ressources à ne pas dépasser, en euros et en fonction du nombre de personnes par foyer, sont les suivantes :

Plafonds de ressources en fonction de la composition du foyer et de sa situation géographique

Quels sont les travaux pris en charge par ces aides à la rénovation énergétique ?

La prise en charge des travaux n’est pas la même entre les Primes Énergie Maîtrisée « de base » et les Primes Énergie Maîtrisée Coup de pouce.

Pour les Primes Énergie Maîtrisée « de base »

Une bonne isolation est primordiale pour limiter les pertes de chaleur dans son logement et réduire ainsi sa facture énergétique. C’est pourquoi il est important de bien isoler son logement. Les Primes Énergie Maîtrisée vous permettent de réaliser les travaux suivants :

  • Isolation des murs : par l’intérieur ou l’extérieur, elle garantit un véritable confort thermique. En effet, 25 % des pertes d’énergie sont dues à des murs mal isolés. Isoler les murs garantit aussi une meilleure isolation phonique et moins d’humidité dans votre logement.

  • Isolation d’une toiture-terrasse : un toit en mauvais état peut provoquer jusqu’à 30 % de déperditions d’énergie mais aussi des infiltrations d’eau, c’est pourquoi il est primordial d’avoir un toit parfaitement étanche et bien isolé. Trois interventions sont possibles : isolation conventionnelle (pose d’un revêtement spécifique recouvrant l’isolant), isolation inversée (un isolant recouvre le revêtement d’étanchéité), toiture végétalisée (isolant, revêtement étanche et 2e revêtement permettant la pousse des végétaux).

  • Isolation des fenêtres : des menuiseries en mauvais état peuvent causer jusqu’à 15 % de pertes d’énergie dans un logement. Double-vitrage, menuiseries en bois, PVC, alu, ou bois-alu : à vous de choisir votre type de fenêtre. 

Les travaux d’isolation ne sont pas les seuls éligibles aux Primes Énergie Maîtrisée « de base ». En effet, vous pouvez également bénéficier d’aide pour faire installer de nouveaux équipements en vue de réaliser des économies d’énergie. Les équipements concernés par ces primes sont les chauffe-eaux thermodynamiques, les systèmes de VMC simple flux et double flux, les robinets thermostatiques et les systèmes de régulation par programmation d’intermittence.

> À lire aussi : Installation d’une VMC : quelles sont les aides disponibles ?

Pour les offres Coup de pouce

Deux types de travaux sont éligibles aux aides à la rénovation énergétique « coup de pouce » : les travaux d’isolation ou le remplacement des équipements de chauffage. Les primes se déclinent ainsi en deux aides distinctes : 

  1. la prime « coup de pouce isolation », éligible pour des travaux d’isolation des combles, de la toiture ou de planchers bas ;

  2. la prime « coup de pouce chauffage », pour remplacer les anciennes chaudières à charbon, fioul ou gaz par des équipements utilisant des énergies renouvelables.

> À lire aussi : Qu'est-ce que le gaz naturel ?

Informations :

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne, en quelques clics.

À combien s’élèvent les primes ?

Le montant de la Prime Énergie Maîtrisée dépend de vos revenus d’une part, et de la quantité d’économies d’énergie que les travaux permettent de réaliser d’autre part. En d’autres termes, cette prime récompense les économies d’énergie rendues possible par vos travaux. Pour un ménage en situation de précarité énergétique ou de très grande précarité énergétique, une aide allant jusqu’à 4 000 € peut être accordée pour l’installation d’une chaudière biomasse performante, d’une pompe à chaleur air/eau, eau/eau ou hybride, et l’installation d’un système solaire combiné. Pour l’installation d’une chaudière à gaz à très haute performance énergétique, une prime de 1 200 € peut être accordée. Enfin, une aide financière de 800 € peut être attribuée pour un appareil de chauffage à bois très performant. 
Concernant la prime « coup de pouce isolation », les ménages bénéficiaires peuvent compter sur une aide de 20 € / m2 pour l’isolation de la toiture ou des combles, et de 30 € / m2 pour l’isolation d’un plancher bas.

> À lire aussi : Problèmes d'isolation : détecter les signes avant-coureurs

Choisir une entreprise qualifiée RGE

Pour pouvoir bénéficier d’aides aux travaux de rénovation énergétique, les travaux d’isolation ou l’achat d’équipements doivent être faits auprès d’un artisan qualifié RGE. Le label RGE, pour « Reconnu garant de l’environnement », met en évidence le savoir-faire des entreprises dans la performance énergétique. 
Cette qualification a été mise en place par l’État pour offrir plus de transparence et permettre aux particuliers de confier leurs travaux de rénovation énergétique à des professionnels compétents. Ces artisans RGE peuvent être plaquiste, menuisier, chauffagiste, charpentier-couvreur, etc. En ce qui concerne les Primes Coups de Pouce, il est nécessaire de choisir une entreprise signataire de la charte Coup de Pouce correspondant à ses travaux : soit la charte Coup de Pouce Isolation, soit la charte Coup de Pouce Chauffage.