Éco-gestes : tout savoir pour réaliser des économies d'énergie

Pour réduire ses factures d’énergie, il est possible d’apporter quelques améliorations à son logement. Installation d’une nouvelle chaudière, travaux d’isolation, régulation de la température… : ces investissements sont rapidement rentabilisés tant ils se montrent efficaces pour votre habitation, votre confort et votre portefeuille. Découvrez les travaux à effectuer pour réaliser des économies d’énergie chez vous.

Installer une chaudière à condensation

Si votre chaudière est ancienne (plus de 20 ans), il est préférable de la remplacer par un modèle récent plus performant et moins énergivore afin d’optimiser vos dépenses énergétiques.

Parmi les chaudières disponibles sur le marché, les chaudières à condensation font partie des modèles les plus performants. On les appelles également les modèles HPE (Haute performance énergétique). 
La chaudière à condensation a la particularité de récupérer l'énergie contenue dans les fumées chaudes produites par la combustion du gaz. Elle est ensuite utilisée pour préchauffer l’eau de retour du circuit de chauffage.

Économique, elle permet de réaliser un gain d'énergie de 15 à 20 % par rapport à une chaudière moderne standard, et jusqu'à 30 % par rapport à une chaudière ancienne.
Cette installation écologique réduit ainsi de façon très nette les émissions de gaz à effet de serre.

> À lire aussi : Choisir une chaudière à condensation

Astuce :

Pour l'installation d'une chaudière à condensation, vous pouvez bénéficier de MaPrimeRénov'. 
 

En savoir plus

Entretenir sa chaudière

Il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an. Un bon entretien c'est :

  • Une durée de vie de chaudière 2 à 3 fois plus longue ;

  • 5 fois moins de pannes ;

  • 8 à 12% d'énergie consommée en moins.

> À lire aussi : L'entretien de votre chaudière

Avoir recours aux énergies renouvelables

L'énergie solaire

En installant un chauffe-eau et/ou un chauffage solaire, en association avec une chaudière à gaz à condensation, vous réduisez votre facture énergétique tout en préservant l'environnement !
Le système est simple : l'énergie solaire est convertie en chaleur par les capteurs solaires disposés sur le toit de votre maison. Cette chaleur est transportée par le liquide caloporteur dans le ballon d'eau chaude et/ou dans le circuit d'eau de chauffage de votre maison.

  • Chauffe-eau solaire individuel (CESI) : selon votre région, il couvre jusqu'à 60% de vos besoins annuels d'eau chaude sanitaire. Le gaz propane ne sert plus que d'appoint à la production d'eau chaude et vous réduisez ainsi de moitié votre facture de gaz afférente.

  • Chauffe-eau solaire + chauffage solaire (SSC) : l'énergie solaire permet de couvrir 20 à 40% de vos besoins de chauffage et d‘eau chaude. Vous économisez jusqu'à 60% par rapport à une chaudière ancienne.

Au total, c'est 8 à 12% d'énergie consommée en moins !

> À lire aussi : Comment faire des économies d'énergie dans l'hôtellerie ?

Les pompes à chaleur

Parmi les travaux à effectuer pour réaliser des économies d’énergie, la mise en place d’une pompe à chaleur fait partie des solutions intéressantes sur le long terme. Ces équipements permettent en effet de produire de l’énergie en utilisant :

  • l’air ambiant à l’extérieur (pompe à chaleur aérothermique) ;

  • la chaleur contenue dans le sol ou l’eau (pompe à chaleur géothermique). 

Parmi les différents modèles, les pompes à chaleur puisant de l’énergie dans le sol font partie des plus onéreuses. Dans les modèles plus abordables à l’investissement, on retrouve les pompes à chaleur air/air et air/eau. Elles offrent des rendements très intéressants pour des équipements dont l’investissement est rentabilisé en moins de 10 ans.

> À lire aussi : Coup de Pouce Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau

Bon à savoir :

Opter pour une pompe à chaleur pour le chauffage et pour le gaz dans la cuisine est une solution adaptée pour les régions où les hivers sont doux. Dans les régions les plus froides, la solution la plus efficace reste la chaudière.

Isoler sa maison

Isoler sa maison permet d'éviter les déperditions de chaleur et de moins solliciter son système de chauffage. Une bonne isolation de la maison peut diviser par trois la consommation de

chauffage par rapport à une maison non isolée. 
Plusieurs types de travaux d’isolation peuvent être réalisés au sein de votre habitation.

  • La toiture
    Les combles, perdus ou aménagés, sont la zone à isoler en priorité. Cette intervention, simple et peu dérangeante à réaliser, peut réduire les déperditions de chaleur de 30 %.

  • Les murs
    Plutôt qu’un ravalement de façade, optez pour une isolation par l’extérieur. Cela peut empêcher une perte de chaleur allant de 20 à 25 % si votre habitation est ancienne et mal isolée.

  • Les fenêtres et portes-fenêtres
    Ces travaux d’isolation vous offriront un meilleur confort thermique et acoustique, tout en évitant 10 à 15 % des déperditions de chaleur.

  • Le plancher
    Cette zone est en moyenne responsable de 7 à 10 % de la perte de chaleur de l’habitation. Ces travaux peuvent être l’occasion d’installer un plancher chauffant.

> À lire aussi : L'isolation thermique : le meilleur moyen pour faire des économies ?

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne, en quelques clics.

Installer un système de régulation

Ce type de système permet de réguler indépendamment la température d'une pièce par rapport à une autre.

Fixés directement sur les radiateurs, les thermostats régulent la température de la pièce en agissant sur le débit d'eau chaude.
Ainsi, même si votre chauffage central est de 20°C, vous pouvez conserver une température de 17° dans une chambre inoccupée, par exemple.

 

Thermostat de chaudière et thermostat d'ambiance

  1. Un thermostat sur la chaudière maintient l'eau du circuit de chauffage à température constante

  2. Un thermostat d'ambiance coupe la chaudière dès que la température souhaitée dans la maison est atteinte.

Mieux encore, sur les appareils récents, les thermostats sont programmables à la hausse ou à la baisse de température, en fonction des besoins, de l'occupation du logement et des horaires définis.

> À lire aussi : Comment faire des économies d'énergie sur l'usage des appareils électriques ?

Compteur intelligent dans la cuisine

Bon à savoir :

Avant de réaliser des travaux en vue de faire des économies d’énergie, renseignez-vous sur les aides à la rénovation qui existent et sur les critères d’éligibilité. Prime énergie, éco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah, aides régionales, etc. : ces aides vous aideront à réduire le reste à charge ou à étaler les dépenses.