Aérienne ou enterrée : quelle citerne de gaz choisir ?

Chauffage, cuisine, production d'eau chaude, etc. : vos besoins domestiques en gaz peuvent nécessiter l’installation d’une citerne de gaz sur votre terrain. Seulement, quelle citerne choisir entre le modèle aérien ou celui enterré ? Antargaz liste pour vous les avantages et inconvénients de chacune d’entre elles.

Quelles différences entre une citerne de gaz enterrée et aérienne ?

Coût, esthétisme, réglementation, stockage, installation : les différences entre ces deux types de citernes gaz sont nombreuses. Chacun de ces facteurs doit être pris en considération lors de l’étude de votre projet.

1. Le coût

Une citerne de gaz, qu’elle soit enterrée ou aérienne, peut être :

  • louée ;

  • consignée ;

  • achetée.

Si vous choisissez de la louer ou de la consigner, elle sera gratuite, qu’importe le type de citerne.
Si vous l’achetez, le prix ne sera pas le même. Il faudra alors compter :

  • entre 300 et 1 500 € pour une citerne aérienne ;

  • entre 500 et 2 000 € pour une citerne enterrée.

Outre un prix différent à l’achat entre une citerne gaz enterrée et aérienne, il faut aussi prendre en compte les frais de maintenance et de retrait. La maintenance peut être incluse dans votre contrat, et donc gratuite. Dans les autres cas, l’entretien d’une citerne aérienne demeure moins cher de quelques dizaines d’euros par rapport à l’entretien d’une citerne enterrée. Le retrait d’une citerne aérienne est quant à lui trois fois moins cher que pour une citerne enterrée.

2. L'esthétisme

Les citernes de gaz enterrées sont particulièrement discrètes. Enfouies sous terre, un simple couvercle permet d’y avoir accès. Par ailleurs, ce couvercle est souvent peint en vert pour se fondre avec l’herbe. 
Du côté des citernes aériennes, en revanche, l’aspect esthétique est plus contestable. Comme elles sont apparentes, elles engendrent de la pollution visuelle sur votre terrain. Les citernes sont généralement de couleur claire (souvent du blanc), car elles ont un faible pouvoir absorbant (a contrario du noir, par exemple). À noter que la réglementation interdit de repeindre une citerne aérienne pour la rendre plus discrète. Vous pouvez toutefois contourner cette réglementation en apposant une haie ou un auvent qui cachera la citerne.

3. La réglementation

C’est l’arrêté du 30 juillet 1979 qui fixe la réglementation concernant l’installation des citernes gaz. Cette loi indique qu’une citerne de gaz aérienne doit impérativement se situer à une distance minimum de 3 mètres de tout logement ou voie publique. Une distance qui peut vite devenir une contrainte si votre jardin est petit et proche de vos voisins ou de la rue.
Pour la citerne enterrée, la réglementation est moins contraignante. La distance entre le capot et la voie publique ou un terrain privé doit seulement être de 1,50 mètre.

> À lire aussi : Citerne de gaz et réglementation : quelles distances de sécurité faut-il respecter ?

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne, en quelques clics.

4. Le stockage

Sur le stockage, les deux citernes s’accordent. Les citernes enterrées peuvent contenir entre 1 100 kg et 3 200 kg, et les citernes aériennes entre 500 kg et 50 tonnes (pour les très gros consommateurs).
Pour une consommation domestique, il est conseillé de choisir un stockage compris entre 800 et 2 000 kg, des capacités disponibles dans les deux types de citerne. Le stockage dépendra surtout de votre consommation et de vos besoins en gaz, mais ceux-ci seront estimés lors de la phase d’étude qui précède l’installation.

5. L'installation

L’installation est totalement différente selon le type de citerne.
La citerne aérienne est simplement posée sur une dalle par un camion-grue et raccordée au logement. L’opération est courte : 2 heures environ. 
L’installation d’une citerne enterrée dure 4 heures en moyenne. Un tracteur doit creuser deux trous :

  • une fosse pour accueillir la citerne ;

  • une tranchée pour raccorder la citerne au logement.

Au-delà des trous, qui sont bien évidemment recouverts et le terrain aplani par la suite, il faut aussi prendre en considération le passage des engins, qui peut détériorer votre jardin.

Récapitulatif des différences entre une citerne de gaz enterrée et aérienne

Facteur

Type de citerne gaz

Aérienne

Enterrée

Coût

Esthétisme

Réglementation

Stockage

Installation

En conclusion, une citerne enterrée est plus discrète, moins contraignante en termes de sécurité, et reste un bon investissement à l’achat car la durée de vie d’une citerne est de 30 ans. 
Quant à la citerne aérienne, ses frais d’installation et ses coûts d’utilisation sont moins élevés. Son installation est moins complexe et détériore moins votre jardin, mais il vous faudra faire preuve d’un peu de bricolage ou de jardinage pour la rendre plus discrète.

> À lire aussi : Comment faire pour remplir votre citerne de gaz ?