Le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique vous permet de déduire de vos impôts sur le revenu une partie des dépenses relatives à des travaux de rénovation énergétique effectués dans votre logement.

Les travaux concernés

Chauffage

  • Chaudière à granulés

  • Pompe à chaleur géothermique

  • Chauffage solaire combiné

  • Chaudière à bûches

  • Pompe à chaleur air/eau

  • Chauffe-eau solaire individuel

  • Poêle à granulés

  • Poêle à bûches

  • Foyer fermé, insert

  • Chaudière gaz à Très Haute Performance Énergétique

  • Chauffe-eau thermodynamique

Isolation

  • Isolation des murs par l'extérieur

  • Toitures terrasses

  • Isolation thermique des parois vitrées

  • Isolation des rampants de toiture / plafonds de combles

  • Isolation des murs par l'intérieur

  • Protection des parois vitrées ou opaques contre le rayonnement du soleil.

Autres travaux

  • Ventilation double flux

  • Dépose de cuve à fioul

  • Audit énergétique

  • Bouquet de travaux.

Pour connaître les critères techniques d’éligibilité : www.impots.gouv.fr et www.faire.fr

Les conditions pour en bénéficier

Votre situation

  • être propriétaire occupant

  • être fiscalement domicilié en France.

Votre logement

  • c'est une maison individuelle ou un appartement achevé depuis plus de 2 ans

  • c'est votre résidence principale.

Les professionnels réalisant les travaux

Les travaux doivent être réalisés par l'entreprise qui fournit les matériaux.

Les professionnels réalisant les travaux doivent être "Reconnus Garant de l'Environnement" (RGE). Pour connaître les professionnels RGE : www.faire.fr

Le plafond de l'aide

Le montant total de l'aide ne peut excéder sur une période de 5 ans :

  • 2 400 € pour une personne célibataire

  • 4 800 € pour un couple

  • Majoration de 120 € par enfant à charge.

L'aide est accordée seulement aux ménages aux revenus intermédiaires et les plus élevés.

Les montant du crédit d'impôt

Depuis le 1er janvier 2020, le montant est fixe par type de travaux et peut aller jusqu'à 4 000 euros.

Pour en savoir plus :

Contactez votre centre des impôts ou connectez-vous sur le site du gouvernement !