Les gaz liquides peuvent-ils jouer un rôle dans la transition énergétique ?

Écologiques et économiques, les gaz liquides peuvent permettre une transition énergétique durable et orientée vers l’avenir. C’est pourquoi les acteurs de la filière proposent aux candidats à l’élection présidentielle six mesures pour généraliser leur usage.

 

Nous contacter

France Gaz liquides - anciennement Comité Français du Butane et du Propane - est une association chargée de représenter les acteurs de la filière du gaz, mais également de promouvoir cette énergie, plus propre et plus économique, auprès des sphères politiques. Dans cet objectif, l’association a récemment soumis six propositions aux candidats à l’élection présidentielle, afin de placer les différents gaz liquides au cœur de la transition énergétique.

 

1. Des aides en faveur de la rénovation énergétique

France Gaz liquide encourage les candidats à l’élection présidentielle à offrir davantage de subventions aux particuliers, dans le cadre de leurs travaux de rénovation énergétique. Ceci, pour favoriser le remplacement des systèmes de chauffage au fioul par des dispositifs fonctionnant au propane.

D’autant que remplacer un million de chaudières au fioul par des équipements au GPL et au biopropane permettrait de réduire de 50 % les émissions de CO2 dues à l’usage domestique. De plus, le GPL demeure une énergie moins coûteuse et plus accessible que le fioul. Cette transition énergétique pourrait donc grandement profiter aux Français.

À lire aussi : Biopropane, biobutane : tout savoir sur les biogaz renouvelables

2. Mobiliser les ressources locales en gaz liquide

Dans les zones insulaires ou certains territoires isolés, comme Mayotte ou la Corse,  le réseau électrique se révèle alimenté au fioul. Pourtant, il existe sur ces territoires des ressources en GPL suffisantes pour assurer une transition énergétique.

C’est pourquoi France Gaz liquides appelle les candidats à l’élection présidentielle à mobiliser ces ressources dans les zones concernées. Ceci, dans l’optique d’améliorer la qualité de l’air. En effet, la conversion des équipements au fioul vers le propane pourrait permettre de réduire de 20 % les émissions de CO2. Et davantage, lorsque le gaz liquide présent sur place s’avère renouvelable.

> À lire aussi : Propane, butane, GPL : employer les gaz liquides pour sortir de la crise énergétique

3. Soutenir les entreprises dans leur rénovation énergétique

En France, l’industrie et l’agriculture représentent 40 % des usages des gaz liquides. Un pourcentage important, car le GPL est une ressource peu onéreuse, économique et qui n’émet que peu de CO2. Elle répond donc de manière efficace aux besoins des professionnels. 

Or, ce pourcentage pourrait augmenter. Comme pour les particuliers, France Gaz liquides invite l’État à subventionner davantage les professionnels souhaitant effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leurs entreprises. Et ce, en faveur du GPL ou des Biogaz.

> À lire aussi : GPLc et écologie

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne, en quelques clics.

4. Communiquer sur le faible impact environnemental du carburant GPL

En tant que carburant, le GPL émet 18 % de CO2 en moins que l’essence. De même, il ne rejette que peu de particules fines et beaucoup moins de matières polluantes dans l’air, par rapport au sans plomb ou au diesel. Par ailleurs, le gaz liquide se trouve dans la plupart des stations-service. 

Il serait donc simple d’encourager la transition vers ce carburant propre, d’autant qu’un plein de GPL coûte moins cher au consommateur qu’un plein d’essence. Or, le public manque encore d’informations à ce sujet. C’est pourquoi France Gaz liquides invite le futur représentant de l’État à communiquer davantage sur le GPL en tant que carburant écologique d’avenir.

> À lire aussi : 4 idées reçues sur les différentes utilisations du gaz

5. Prendre des mesures pour inciter à rouler au GPL

Pour assurer une transition énergétique vers le GPL carburant, France Gaz liquides encourage les candidats à l’élection présidentielle à prendre des engagements pour mettre en place des primes à la conversion au GPL des véhicules d’occasion. Également pour rendre ce carburant davantage accessible dans les stations-service et sur les autoroutes.

Le parc automobile français pourrait ainsi se convertir plus largement. Classés Crit’Air 1, les véhicules au GPL induisent une pollution moindre de l’air. De plus, ils bénéficient d’une durée de vie plus longue que les modèles à moteurs thermiques. Économique et écologique, le carburant GPL se distingue ainsi comme une ressource durable.

> À lire aussi : Quels sont les avantages du GPL carburant ?

6. Soutenir le développement des biogaz

Renouvelables, les Biogaz pourraient permettre jusqu’à 80 % d’émissions de CO2 en moins. En plus d’améliorer la qualité de l’air, ils constituent une énergie disponible partout, même là où l’électricité et le biométhane viennent à manquer. D’autant que les infrastructures fonctionnant au propane ordinaire se révèlent d’ores et déjà compatibles avec le Biopropane.

En termes d’écologie et de durabilité, les bonnes raisons de favoriser le développement des Biogaz ne manquent pas. France Gaz liquides suggère donc aux candidats à la présidentielle de reconnaître les apports du biopropane dans la fiscalité, de soutenir financièrement sa production et de développer des aides ciblées pour assurer une transition du fioul vers les Biogaz.

> À lire aussi : Biopropane, biobutane : Tout savoir sur les biogaz renouvelables

En savoir plus

 

La place du gaz dans la transition énergétique : l'émission du mardi 21 juin 2022

Smart Impact reçoit Anne de Bagneux, Présidente d'Antargaz.