Comment est installée une citerne de gaz professionnelle ?

L’installation d’une citerne de gaz est nécessaire pour l’exercice de nombreuses activités professionnelles. De l’élevage au séchage des céréales pour les agriculteurs en passant par la production industrielle ou les besoins en chauffage et en cuisson en hôtellerie-restauration, l’installation d’une citerne de gaz est nécessaire pour de nombreux professionnels. Focus sur l’installation d’une citerne de gaz professionnelle.

Les étapes de l’installation d’une citerne de gaz à usage professionnel

L’installation d’une citerne de gaz à usage professionnel se fait en 6 grandes étapes :

  1. transport de la citerne sur une remorque ou porte-char selon sa taille ;

  2. grutage de la citerne ;

  3. installation et montage de la citerne ;

  4. livraison et approvisionnement en gaz du réservoir ;

  5. réalisation de tests avant mise en fonctionnement ;

  6. mise en service de votre installation.

À lire aussi : L’installation de votre citerne en quelques étapes

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne, en quelques clics.

Pour le petit et le moyen vrac

Quelles sont les étapes nécessaires pour l’installation d’une citerne de gaz dans le cas du petit et du moyen vrac ?

 

Obtention de la validation au préalable

Pour procéder à l’installation d’une citerne de gaz à usage professionnel, il est nécessaire de faire valider la conformité de l’installation avant la pose du réservoir. En tant que professionnel, vous devez donc être en possession du procès-verbal d’épreuve (PVE) avant de faire installer votre citerne de gaz. Dans le cas d’un établissement recevant du public, il est obligatoire d’obtenir un certificat de conformité pour les établissements recevant du public (CCERP).

 

L'installation de votre citerne de gaz

Antargaz se charge pour vous de toutes les opérations d’installation. Nous nous chargeons ainsi des travaux de terrassement, de l’enfouissement de la cuve en cas de citerne enterrée, et du remblayage de l’ouvrage.

> À lire aussi : Aérienne ou enterrée : quelle citerne de gaz choisir ?

Pour les gros vrac

Pour l’installation d’une citerne de gaz gros vrac (GV), les travaux de génie civil sont à votre charge lorsque ceux-ci sont nécessaires à l’installation. Plusieurs cas de figure sont possibles selon le type de citerne installée.

 

Installation d'une citerne aérienne

Pour l’installation d’une citerne GV aérienne sans châssis, des travaux de construction sont à faire réaliser par vos soins. Pour vous aider dans l’aspect réglementaire, nos services commerciaux Antargaz sont là pour vous accompagner. Vous devrez également procéder à la clôture de votre installation afin de garantir la sécurité du site. 

Dans le cas de l’installation d’un réservoir aérien avec châssis, c’est-à-dire pour le GPL-C et la carburation chariot, il n’y a pas de travaux de génie civil à prévoir. Mais il est nécessaire que vous installiez une clôture afin de sécuriser l’installation.

 

Installation d'une citerne enterrée

Pour procéder à l’installation d’une citerne gros vrac enterrée, vous devrez faire creuser une fosse avant la livraison de votre réservoir. Il est également indispensable de couler une dalle au fond de la fosse pour prendre le châssis du réservoir. L’installation d’une citerne enterrée nécessite également une opération de levage. Le levage de la cuve doit être réalisé par un professionnel.

Bon à savoir :

Sur les sites concernés par des citernes de gaz gros vrac, l’installation est réalisée conjointement entre les services hygiène sécurité environnement (HSE) du site et Antargaz. Antargaz participe à la planification des travaux et assure un accompagnement technique et sécurité.

Installation d'équipements annexes

En plus de l’installation d’une citerne de gaz à usage professionnel, des équipements annexes peuvent également être installés sur vos sites :

  • des appareils distributeurs pour le GPL-C en station : cette installation nécessite également des travaux de génie civil afin d’enfouir la tuyauterie reliant les appareils distributeurs à la citerne de gaz ;

  • des potelets de distribution pour la carburation chariot ;

  • des vaporisateurs électriques ou des vaporisateurs d’eau chaude pour augmenter la vaporisation du gaz ;

  • des chaudières pour alimenter en eau chaude les vaporisateurs d’eau chaude.

> À lire aussi : Grâce à la citerne mobile, faites le plein d’énergie !