Isolation des combles : avantages et aides accessibles

Les combles mal isolés sont responsables de 30 % de déperditions de chaleur. Des travaux s’imposent donc pour faire des économies, mais pas seulement. Pourquoi réaliser ces travaux ? Quels en sont les principaux avantages ? Peut-on bénéficier d’aides financières pour alléger la facture des travaux ? Le point.

Quels sont les avantages de l'isolation des combles ?

Confort, économies d’énergie : l’isolation des combles a bien des avantages pour les occupants d’un foyer.

Limiter les déperditions de chaleur

Selon l’ADEME, des combles mal isolés sont responsables de 30 % de déperditions de chaleur. Le premier avantage de l'isolation des combles, et pas des moindres, est donc de faire des économies d'énergie. Bien isolés, les combles permettent de retenir la chaleur à l'intérieur en hiver, et gardent le frais en hiver. Vous avez ainsi moins recours au chauffage et œuvrez en faveur de l’environnement en limitant la surconsommation d’énergie.

Faire des économies

Qui dit économies d’énergie, dit forcément économies d’argent. En misant sur l’isolation des combles, vous réalisez au quotidien des économies d’énergie faisant baisser par la même occasion la facture d’énergie. S’il peut s’agir d’un certain investissement, les travaux d’isolation sont donc vite rentabilisés.

Profiter d’un confort thermique toute l’année

En réduisant les déperditions de chaleur au niveau des combles, c’est toute l’habitation qui profite d’un confort thermique non négligeable au fil de l’année. La température intérieure est homogène quelle que soit la saison.

> À lire aussi : L'isolation thermique : le meilleur moyen pour faire des économies ?

Informations :

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne, en quelques clics.

Quelles aides financières espérer pour les travaux d’isolation des combles ?

Pour encourager les particuliers à réaliser des travaux d'isolation des combles, plusieurs aides financières ont été mises en place.

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique

Jusqu’à la fin d’année 2020, certains foyers peuvent bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Comme son nom l'indique, le CITE permet de réduire l'impôt sur le revenu en indiquant les dépenses engagées pour des travaux d'amélioration énergétique de l'habitat, lors de la déclaration de ressources. Il faut toutefois répondre à des conditions précises pour en profiter : 

  • les travaux doivent être réalisés dans la résidence principale ;

  • les ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond établi ;

  • les travaux doivent entrer dans le cadre du dispositif – c’est le cas des travaux d’isolation ;

  • l’entreprise réalisant les travaux doit avoir la mention RGE.

Le CITE est désormais déterminé selon un forfait établi en fonction du type de travaux effectués. Pour des travaux d'isolation des combles, il faut compter entre 10 € et 15 € du m2. 
 

Bon à savoir :

À l'issue de l'année 2020, le CITE sera remplacé par une autre prime : MaPrimeRenov’, dont le versement est géré par l'Agence nationale de l'amélioration de l'habitat (Anah).

L'éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

Autre aide financière proposée pour les travaux d'isolation des combles : l'éco-prêt à taux zéro. Il s'agit d'un prêt pouvant atteindre jusqu'à 30 000 € selon le type de travaux réalisés. Pour en bénéficier, il faut entreprendre un bouquet de travaux, dont l'isolation des combles. Il est alloué sans conditions de ressources.

Les aides de l'Anah

L’Anah met à disposition des particuliers souhaitant réaliser des travaux d'économie d'énergie, des aides pour alléger la facture. Dans le cadre de travaux d'isolation des combles, il est possible de bénéficier de deux aides financières :

  • Le programme « Habiter mieux agilité » permet aux foyers aux ressources les plus faibles de profiter d'une aide couvrant 50 % du montant HT des travaux (dans la limite de 10 000 €). Pour les revenus modestes, l'aide couvre jusqu'à 35 % du montant HT des travaux (pour une facture de 7 000 € maximum). 

  • L'aide « Habiter mieux sérénité » est accordée dans le cadre d'un bouquet de travaux permettant d'apporter un gain énergétique d'au moins 25 %. Là encore, le montant de l'aide varie selon les ressources du foyer demandeur. Les revenus les plus faibles peuvent bénéficier d'une aide de 50 % du montant HT des travaux dans la limite de 10 000 € à laquelle s'ajoutent 10 % de la prime Habiter mieux. Les revenus modestes, quant à eux, peuvent espérer une prise en charge de 35 % des travaux HT et de 10 % de la prime Habiter mieux.

Un taux de TVA à 5,5%

Les travaux d'amélioration de l'habitat bénéficient d'un taux de TVA allégé à 5,5 % pour les logements achevés depuis au moins deux ans. Résidence principale comme secondaire sont concernées par cette mesure. Il faut toutefois que les travaux soient réalisés par une entreprise du bâtiment.

> À lire aussi : TVA réduite et travaux de rénovation