Comment chauffer efficacement des locaux de grand volume ?

Vous vous demandez comment chauffer des bâtiments de grands volumes ? C’est compréhensible : ce genre de locaux nécessite de grandes quantités d’énergies et impose une certaine efficacité dans la gestion des ressources. Quelles sont les solutions qui existent sur le marché ? Comment choisir ? Antargaz fait le point.

Trois critères à prendre en compte

Chauffer un bâtiment de grand volume (donc, dans la plupart des cas, avec une grande hauteur sous plafond), c’est prendre en compte certains critères pour déterminer la meilleure solution à adopter. Voici les trois plus importants.

Le principe de chauffage

Déterminer le principe de chauffage permet de répondre à une question de base, essentielle : comment chauffer un bâtiment de grand volume ? Il existe, à ce jour, deux grands principes de chauffage :

  • Le rayonnement, les récepteurs sont ainsi les seuls à être chauffés, diffusant leur énergie thermique au reste du bâtiment. Avec cette solution, ce sont, fort logiquement, les zones les plus proches des récepteurs qui sont les plus chaudes.

  • L’air soufflé, avec un système de propulsion de la chaleur des récepteurs à l’ensemble du bâtiment. Le volume complet du hangar ou de l’usine voit ainsi sa température augmenter sensiblement.

La structure du système

Reste ainsi à définir la structure du système, c’est-à-dire le mode de fonctionnement des sources de chaleur. Là encore, il existe deux options. Tout d’abord, la production de chaleur peut être réalisée en un point unique. On parle alors de chauffage centralisé. À l’inverse, et ce sera intéressant notamment pour les surfaces étendues, il est possible d’opter pour un chauffage décentralisé. La production de chaleur se fait alors en plusieurs points, en étant à chaque fois proche des lieux où il y en a besoin.

Le type de production de chaleur

Troisième élément, et non des moindres puisqu’il va définir la solution adoptée : le type de production de chaleur. Les deux solutions les plus répandues sont les suivantes :

  • Le chauffage direct. Les produits de combustion se diffusent alors dans le local, contribuant de fait directement au chauffage des lieux.

  • Le chauffage indirect. Dans ce cas, il existe un échange entre les produits de combustion et l’air chaud diffusé dans le bâtiment. Cet échange se fait grâce à un dispositif technique dédié.

> À lire aussi : Fin des tarifs réglementés de vente de gaz : quelles conséquences pour les professionnels ?

Information :

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne, en quelques clics.

Choisir la bonne solution de chauffage selon la hauteur du bâtiment

En fonction des trois critères évoqués ci-dessus, il existe plusieurs solutions techniques pour bien chauffer un bâtiment de grand volume. Voici les plus intéressantes.

Pour une hauteur sous plafond de 20 mètres

Lorsque l’on veut chauffer un bâtiment de très grand volume, on doit souvent composer avec une hauteur sous plafond de 20 mètres. Autant dire qu’avec une telle masse d’air, il convient d’adopter des solutions puissantes !
S’agissant des technologies rayonnantes, c’est l’installation de panneaux radiants qui sera à privilégier. Ils peuvent être accrochés au plafond, ou à mi-hauteur, sur les murs. Ils permettent de chauffer l’air, dans une seule direction, celle vers laquelle ils sont tournés.
Pour les technologies à air soufflé, on retiendra le rooftop (un appareil de chauffage positionné en toiture). Il diffuse l’air chaud grâce à un réseau de gaines aérauliques. Citons, également, la CTA (Centrale de traitement de l’air). Elle peut être à simple flux ou à double flux.

Pour une hauteur sous plafond de 8 à 15 mètres

Pour une hauteur sous plafond moyenne, comprise entre 8 et 15 mètres, il existe trois technologies rayonnantes :

  • Les panneaux radiants à fluides, pour concentrer la chaleur sur une zone précise.

  • Les bandes radiantes, pour une chaleur diffusée sur une zone plus large.

  • Les tubes radiants, pour plus de chaleur que les panneaux.

Ceux qui préfèrent une solution à air soufflé peuvent se tourner vers les aérothermes, à eau chaude ou non. Ils sont équipés d’un échangeur de chaleur, et d’un ventilateur pour assurer la diffusion de l’air chaud.

Pour une hauteur sous plafond de moins de 8 mètres

Enfin, les bâtiments à grand volume mais à hauteur sous plafond plus faible peuvent être équipés d’un plancher rayonnant. Celui-ci sera alimenté via un réseau hydraulique par une chaudière gaz, laquelle va fonctionner à un régime basse température.