Quelles solutions pour l'isolation des sols d'un logement ?

Isoler ses sols permet de réduire une bonne partie de ses pertes énergétiques. Entre 7 à 10 % pour être plus précis. Alors, pour espérer faire des économies d’énergie dans son logement, mieux vaut privilégier des techniques d’isolation de sol efficaces. L’avantage avec ce type de travaux de rénovation, c’est qu’il existe de nombreuses aides pour les réaliser. Découvrez les techniques à appliquer ainsi que les coups de pouce financiers dont vous pouvez bénéficier pour l’isolation de vos sols.

Quelles techniques utiliser pour l'isolation des sols ?

L’isolation des sols est possible de deux façons différentes : par-dessous ou par-dessus. Outre la surface à isoler, il est nécessaire de prendre en compte plusieurs critères pour choisir la technique la plus adaptée.

L'isolation des sols par-dessous

Cette technique d’isolation des sols reste la plus simple et la plus accessible. Elle vous permet de rénover facilement vos sols sans avoir à toucher le revêtement déjà existant, ce qui représente un atout. Mais pour isoler par-dessous, votre pièce doit se situer :

  • Soit sous un vide-sanitaire accessible. Le vide-sanitaire est l’espace qui se trouve entre le sol de votre maison et le sol naturel. Son but est d’empêcher les remontées d’humidité vers la surface. 

  • Soit au-dessus d’une pièce non-chauffée, un garage ou une cave par exemple.

Si la pièce concernée par la rénovation répond à l’un de ces critères, vous pouvez l’isoler par-dessous de 3 façons différentes :

  1. En posant des panneaux isolants rigides. Ces panneaux viennent se fixer sur le plafond du sous-sol. Généralement en fibre de bois ou en liège, ils vont venir renforcer l’isolation de votre sol. C’est la technique la plus facile à installer. 

  2. En installant une chape flottante. La chape flottante est une couche de mortier qui vient se loger sous une couche isolante. Cette même couche se trouvant sous le plancher, elle apporte une isolation supplémentaire efficace. 

  3. En mettant un plancher à hourdis. Ce type de plancher est composé de poutrelles de béton venant supporter des hourdis. Ces hourdis peuvent être en béton, terre cuite, polystyrène, bois ou en PVC. Ils ont de très bonnes capacités isolantes, mais cette technique demande des travaux conséquents.

L'isolation des sols par-dessus

Si la maison est construite sur un terre-plein et qu’il n’y a aucun vide-sanitaire ou local non-chauffé en dessous, vous devez impérativement isoler les sols par le dessus. Pour procéder de cette manière, il existe des techniques similaires :

  • Installer une chape isolante thermique ou flottante. Là, la chape va venir se loger sous le revêtement existant. Cependant, si la surface à isoler est grande, le prix peut devenir un frein. 

  • Isoler avec des panneaux isolants. Le rapport qualité-prix des panneaux isolants peut être intéressant dans les cas où la surface à isoler est grande. De plus, ces travaux assez accessibles apportent des capacités isolantes souvent suffisantes. 

  • Mettre un plancher à hourdis. Demandant des travaux plus conséquents et plus chers, cette technique d’isolation vous assurera néanmoins une isolation par-dessus très efficace.

> À lire aussi : L’isolation thermique : le meilleur moyen pour faire des économies ?

Informations :

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne, en quelques clics.

Quelles aides sont accessibles aux particuliers pour isoler ses sols ?

Ces travaux d’isolation peuvent être coûteux. Afin d’inciter à la rénovation énergétique, de nombreuses aides ont été mises en place pour que les particuliers puissent faire les réaliser. Attention toutefois : pour en bénéficier, il est nécessaire que vos travaux soient réalisés par un professionnel labellisé RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Le CITE

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique permet aux personnes réalisant des travaux d’isolation de sol de réduire leurs impôts (selon conditions de ressources). Il sera remplacé au 1er janvier 2021 par le dispositif MaPrimeRenov’.

MaPrimeRenov’

Grand remplaçant du CITE et des aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), MaPrimeRenov’ est une aide de grande ampleur sous conditions de ressources. En 2021, tous les ménages pourront bénéficier d’une aide dans la limite d’un plafond de 20 000 €.

La TVA à taux réduit

Besoin d’un coup de pouce sur l’achat de matériaux ou sur la main d’œuvre de vos travaux de rénovation ? L’isolation des sols rentre dans les critères d’une aide vous permettant d’obtenir un taux de TVA réduit à 5,5 %.

L'éco-prêt à taux zéro

Vous envisagez de mettre un plancher à hourdis pour isoler vos sols ? Ces travaux seront probablement coûteux. Mieux vaut souscrire un prêt pour avoir un budget suffisant. Il existe justement un prêt à taux zéro pour les personnes qui réalisent des travaux de rénovation énergétique.

La Prime Énergie

La Prime Énergie est une aide offerte par les fournisseurs d’énergie aux particuliers. Elle peut monter jusqu’à plusieurs centaines d’euros sous la forme de chèque (et non de bon d’achat). Le bonus ? Elle est cumulable avec de nombreuses aides, comme le CITE (bientôt MaPrimeRenov’) ou la TVA à taux réduit.

> À lire aussi : Tout savoir sur le CITE