Antargaz agit en faveur du développement durable

Depuis 2008, Antargaz s’engage auprès de la Fondation GoodPlanet, présidée par Yann Arthus-Bertrand, pour soutenir des projets environnementaux d’envergure.

Quelles sont les actions concrètes qui sont menées ? Quels résultats ont été atteints ? Antargaz vous dit tout !

Logo GoodPlanet

Avril 2021 : challenge solidaire en faveur de la fondation GoodPlanet

Ce sont près de 350 collaborateurs Antargaz qui ont participé à ce challenge au bénéfice de la fondation GoodPlanet pour soutenir un nouveau projet d'agroforesterie, via l'application de sport et bien-être United Heroes.

Durant tout le mois d'avril, il s'agissait de cumuler au moins 500 000 points sur cette application grâce à des activités de sport et d'éco-actions.

Grâce à la mobilisation de tous, ces 500 000 points ont été atteints et vont permettre de planter plus de 200 arbres (sous forme de haies et de vergers) sur 5,18 hectares chez un maraîcher bio à Treize-Septiers en Vendée. Plus de 26 essences différentes seront plantées parmi lesquelles : noisetiers, tilleuls, chênes, érables, poiriers, pommiers, pêchers...

Cette action environnementale contribue à favoriser la biodiversité et à restaurer la fertilité des sols.

Un projet d'agriculture durable en Méditerranée de 2017 à 2020

Ce projet initié par GoodPlanet en 2017 pour une durée de trois ans consiste à mettre en évidence les problématiques fortes des sols méditerranéens (aléas climatiques forts et moins de matières organiques d’origine animale) et à accompagner les groupes d’agriculteurs vers des systèmes agricoles durables adaptés à ce contexte, en travaillant avec eux au travers de 2 types d’actions :

  • Réflexions et actions collectives (mutualisation des expériences et savoir-faire) : diagnostics de fermes, échanges entre agriculteurs, animation de groupes, formation (sol, viticulture, agroforesterie...)

  • Valorisation des expériences remarquables : journées de visite, forums, mise en relation, diffusion de supports de communication, site internet…

Les chiffres de 2017 à 2020

  1. Près de 20 000 tonnes de déchets verts valorisés ;

  2. 84 fermes accompagnées au sein de 7 collectifs d’agriculteurs / agricultrices ;

  3. Des échanges au travers de 14 visites de fermes, 35 journées de formations et 20 journées collectives qui ont permis de resserrer les liens entre les agriculteurs / agricultrices et les différents acteurs locaux (élus, citoyens…).

Projet Agr'eau et Association Française d'Agroforesterie (AFAF) de 2014 à 2018

Antargaz s’est associé à la Fondation GoodPlanet et à l’Association Française d’Agroforesterie qui, à travers le programme « Agr’eau », ont permis, pendant 4 ans, de faire émerger des plans d’actions locaux permettant d’améliorer les ressources en eau.

Ce programme repose sur le développement de l’agroforesterie, c’est-à-dire l’intégration, sur une parcelle ou une ferme, d’arbres avec des cultures annuelles ou de l’élevage.

Le réseau d’animation territoriale mis en place a également permis d’acquérir des références techniques et d’accélérer un transfert des connaissances pour élargir l’impact du projet et mobiliser tous les acteurs des territoires dans une démarche commune de couverture des sols qui contribue à lutter contre le changement climatique.

 

Quels ont été les résultats de ce projet de 2014 à 2018 ?

> 3 567 arbres plantés sur plus de 69 hectares de terres agricoles !

Projet d'agroforesterie dans le Pas-de-Calais de 2012 à 2014

Pendant 2 ans, nous avons œuvré main dans la main avec la Fondation GoodPlanet et la Communauté de Communes du Canton d’Hucqueliers (CCCH) dans le Pas-de-Calais à travers un important projet d’agroforesterie. Ces plantations ont contribué à développer et restaurer le bocage dans ce canton très agricole.

 

Quels ont été les résultats ?

  1. Près de 6 500 arbres et arbustes plantés ;

  2. 68 bénéficiaires accompagnés (agriculteurs, particuliers et collectivités).

Reforestation du captage de Bromuel de 2008 à 2011

En quoi ce projet a-t-il consisté ?

Le projet de reforestation du captage de Bromuel est un exemple remarquable. En effet, du fait de l’exploitation intensive des terres agricoles de cette région du Finistère, la qualité de l’eau s’est fortement dégradée conduisant à des coûts croissants du traitement de l’eau.

Nous avons ainsi, avec l’appui de la Fondation GoodPlanet et du Syndicat Intercommunal des Eaux du Goyen (SIEG), permis le reboisement de 42 hectares de terres agricoles pour protéger les eaux du captage de Bromuel. Outre la protection de cette ressource primaire qu’est l’eau, c’est aussi sur le long terme que nous agissons puisque ce sont des milliers de tonnes de CO2 qui vont pouvoir être séquestrées par les arbres plantés durant les années à venir.

 

Quels ont été les résultats entre 2008 et 2011 ?

  1. Plus de 53 000 arbres de 9 essences différentes plantés ; 

  2. 42 hectares reboisés ;

  3. 8 600 foyers alimentés par une eau de meilleure qualité et ce sur le long terme.