Voiture au GPL : comment ça marche ?

Depuis le 15 janvier 1985 et un arrêté autorisant le GPL dans les systèmes de bicarburation, ce carburant écologique s’est imposé comme un complément alternatif viable et économique pour les véhicules essence et diesel. Pour mieux comprendre comment ça marche, nous vous expliquons le fonctionnement d’une voiture au GPL.

Le GPL, un carburant pour voiture au fonctionnement simple

Ce carburant, plus écologique, agit comme un carburant complémentaire dans les véhicules équipés d’un kit GPL-c.

Qu'est-ce que le GPL ?

Le GPL, pour Gaz de Pétrole Liquéfié, est un carburant issu à 60 % de traitement gaz naturel et à 40 % de mélange d’hydrocarbures (butane et propane) issus du raffinage. Ce carburant alternatif permet à certains véhicules de fonctionner de manière plus économique et écologique. Les voitures fonctionnant au GPL sont équipées d’un système à bicarburation : elles peuvent donc utiliser deux types de carburant : un moteur essence ou diesel et un moteur GPL. Certains véhicules sont commercialisés avec ce système de bicarburation, mais il est possible pour la grande majorité des véhicules essence ou diesel, qu’ils soient neufs ou d’occasion, d’installer un kit GPL-c (pour GPL-Carburant).

Les équipements du kit GPL-c

Un système GPL-c est constitué de trois parties : d’un réservoir, d’un vaporiseur-détendeur et d’un système d’admission. Placé près de la roue de secours, le réservoir GPL est composé d’une soupape de sécurité qui s’active en cas de surpression (supérieure à 27 bars), d’une jauge indiquant le niveau de carburant restant, d’une électrovanne qui arrête l’alimentation en carburant en cas de rupture, d’un raccord et d’un limiteur de remplissage. Ensuite, le rôle du vaporiseur-détendeur intervient dans le changement d’état du GPL pour le faire passer d’un état liquide à un état gazeux. Enfin, le système d’admission permet d’acheminer le GPL gazeux dans les chambres de combustion grâce à des injecteurs séquentiels. Ces injecteurs séquentiels sont programmés pour n’alimenter dans les cylindres que la quantité nécessaire. Un commutateur est aussi installé sur le tableau de bord pour permettre au conducteur de changer de carburant en cours de route.

> À lire aussi : Comparez les prix des carburants

En savoir plus :

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne, en quelques clics.

La bicarburation et ses avantages

Un moteur fonctionnant par bicarburation peut être alimenté par deux carburants différents grâce à deux types d’injection. Ce concept, présent dans les véhicules GPL, possède de nombreux avantages.

La bicarburation : un moteur à double injection

Le concept de bicarburation fonctionne avec deux types d’injections : une injection essence et une injection liquide. L’injection essence est celle, classique, d’une injection d’essence ou de diesel. L’injection liquide est celle du GPL. Une voiture GPL démarre en injection essence puis peut-être basculée en injection liquide pendant la conduite. Pour cela, il est nécessaire que les chambres de combustion du GPL soient suffisamment chaudes, car le GPL reste givré en dessous d’une certaine température. La commutation d’une carburation à l’autre se fait de deux façons différentes : de façon manuelle ou automatique. La commande manuelle se réalise en utilisant le commutateur installé sur le tableau de bord tandis que le changement automatique intervient lorsqu’un des deux réservoirs est vide.

Les avantages d'une voiture au GPL

Une voiture fonctionnant avec un système GPL présente de nombreux avantages en comparaison à des véhicules roulant uniquement à l’essence ou au diesel. Le premier est son autonomie. Grâce à l’utilisation combinée de ses deux réservoirs, une voiture au GPL peut aisément dépasser les 1 000 km d’autonomie sans même avoir besoin de passer à la pompe. C’est d’ailleurs là on se trouve son deuxième argument de poids : son coût. Le GPL est le carburant le moins cher du marché. Bien qu’il ne soit distribué que dans 1 800 stations-service en France (environ 1 station-service sur 6), son prix, situé est entre 40 et 65 % inférieur à l’essence ou le diesel, est un argument de taille pour tous types de conducteurs, qu’ils soient à la campagne ou à la ville. En outre, la qualité de conduite est grandement améliorée en milieu urbain avec une voiture au GPL. La conduite est souple, les rapports de vitesse sont plus légers et le moteur est plus silencieux. De plus, les voitures roulant au GPL peuvent bénéficier de la vignette Crit’air 1 lors des pics de pollution car elles sont plus écologiques. Le fonctionnement d’un moteur GPL rejette en effet 97 de monoxyde de carbone en moins qu’un moteur essence, 13 fois moins de NOx (Oxyde d’azote) qu’un moteur diesel et n’émet aucune particule fine, tout cela en étant inodore.

> À lire aussi : GPL : des performances quasi identiques