GPL : Où et comment faire le plein ?

Utilisé par plus de 200 000 conducteurs en France et près de 15 millions en Europe, le GPL est un carburant permettant de rouler plus propre et moins cher. Mais où faire son plein, toutes les stations ne disposant pas d’une cuve GPL ? Comment procéder ? À quoi faire attention ? Faisons le point.

Où faire son plein de GPL ?

Carburant alternatif rencontrant le plus de succès en Europe, le GPL est assez largement distribué en France. Voici ce qu’il faut savoir lorsque vient le moment de partir à la recherche d’une pompe de GPL.

1 650 stations en France...

En France, le GPL est disponible dans environ une station sur 7. Cela peut sembler peu, voire insuffisant – et il est vrai que le manque d’infrastructures est l’un des principaux freins au développement de ce carburant sur notre territoire – mais en pratique, il est rare de ne pas pouvoir se ravitailler pendant un trajet.
En effet, on estime que la distance qui sépare deux stations proposant du GPL en France n’excède que très rarement, sinon jamais, 60 kilomètres. Celles-ci sont implantées sur tous les types d’axes (en ville, en campagne, sur autoroute…), de manière à peu près égale. Le risque de tomber en panne est d’autant plus limité que, rappelons-le, les véhicules GPL fonctionnent en bicarburation : si le GPL venait à manquer, l’essence prendrait alors le relais, de manière totalement transparente pour le conducteur !

...et 33 000 stations en Europe !

Vous voyagez en Europe en voiture GPL ? Faire le plein ne devrait pas poser de problème : ce sont plus de 33 000 stations disposant d’une telle pompe qui sont installées sur le vieux continent.
Attention toutefois, il vous faudra prévoir un adaptateur si vous quittez le territoire national. Il existe en effet quatre systèmes de remplissage (certains pays en utilisant plusieurs) :

  • le système ACME, utilisé en Autriche, en Allemagne, en Belgique, en Irlande, en Pologne et en Suisse ;

  • la baïonnette, utilisée en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Pologne et en Suisse ;

  • la coupelle, utilisée en France, en Grèce, en Hongrie, en Italie, au Portugal, en Pologne et en Turquie ;

  • le connecteur, utilisé en Espagne.

> À lire aussi : Voiture au GPL : comment ça marche ?

À noter :

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne en quelques clics.

Bien faire son plein de GPL

Faire le plein d’un véhicule GPL nécessite d’adopter quelques bons réflexes.

À savoir avant de faire le plein

Vous envisagez de faire le plein de GPL ? Le mieux reste d’attendre que votre réservoir soit totalement vide. Une fois arrivé en station, vous pourrez facilement repérer la pompe GPL en cherchant, si celle-ci est séparée des pompes « classiques », celle qui possède un sabot de placement pour les roues avant. Ce sabot vous permettra de vous installer en toute confiance pour remplir votre réservoir. 
Laissez toujours au moins un mètre entre votre voiture et la pompe de GPL. C’est une question de sécurité qui pourrait, du reste, s’appliquer également aux véhicules utilisant de l’essence ou du gasoil.

Bien remplir son réservoir GPL en 5 étapes

Vous avez trouvé une station GPL et correctement positionné votre véhicule ? Voici les étapes à respecter pour bien remplir votre réservoir :

  1. Installez le pistolet de remplissage. Il faut le placer sur la coupelle de votre véhicule, dans l’axe, exercer une légère pression puis actionner le verrouillage. Le pistolet doit tenir tout seul, contrairement à un pistolet d’essence.

  2. Procédez au remplissage. Sans tenir le pistolet, vous n’avez plus qu’à appuyer sur le bouton de la pompe pour que votre réservoir reçoive du GPL. Le remplissage doit s’arrêter automatiquement. N’oubliez pas qu’il restera toujours un volume « vide », permettant au gaz de se dilater. Il est donc fortement déconseillé de tenter de forcer le remplissage du réservoir.

  3. Retirez le pistolet. Il suffit pour cela d’actionner le mécanisme de déverrouillage et de libérer la coupelle de remplissage. Un petit volume de gaz s’échappe ? C’est un phénomène normal, qui ne doit pas durer plus de quelques secondes.

  4. Replacez l’obturateur sur la coupelle de remplissage. Serrez-le bien pour éviter tout problème (évaporation du GPL, entrée de poussières dans le réservoir…).

  5. Il ne vous reste plus qu’à démarrer, en pensant bien à replacer le commutateur sur le tableau de bord en position GPL !

> À lire aussi : Multipliez les économies avec un véhicule GPL