Pompe à chaleur : pourquoi la coupler à une chaudière gaz ?

La pompe à chaleur (PAC) est un système de chauffage qui permet de profiter d’énergies renouvelables présentes dans l’air, dans l’eau ou encore dans le sol. Si elles sont économiques, les PAC n’en restent pas moins dépendantes des conditions climatiques et ne permettent pas forcément de produire de l’eau chaude sanitaire. Associer une pompe à chaleur à une chaudière à gaz comme le permet la chaudière hybride permet ainsi de trouver le bon compromis.

La pompe à chaleur

Les pompes à chaleur sont des systèmes de chauffage performants et économiques qui puisent les calories de chaleur dans les énergies renouvelables telles que l’eau, le sol et l’air. Mais certaines technologies peuvent présenter des limites.

 

Principe et fonctionnement de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un système de chauffage qui prélève la chaleur d’une source froide (sol du jardin, air ou eau cachée dans les nappes phréatiques), augmente sa température puis restitue cette chaleur dans le logement pour le chauffer.

Les pompes à chaleur se divisent en deux grandes catégories : 

  • les pompes à chaleur aérothermiques, qui vont capter les calories de chaleur dans l’air ambiant

  • les pompes à chaleur géothermiques, qui puisent la chaleur dans le sol ou dans l’eau.

Les limites des pompes à chaleur

Pompe à chaleur air-air ou pompe à chaleur air-eau : ces systèmes de chauffage économiques et performants comportent néanmoins certains défauts. En effet, les performances des PAC aérothermiques sont liées aux températures extérieures. Lorsque les hivers sont rigoureux et que les températures chutent, l’efficacité de ces PAC diminuent et ne permet plus de chauffer suffisamment un logement. Les pompes à chaleur vont même jusqu’à s’arrêter complètement lorsque les températures chutent sous les -20 °C, voire -10 °C, selon les modèles. Dès lors, c’est le chauffage d’appoint, en l’occurrence une résistance électrique intégrée, qui prend le relai.

Pour éviter ce désagrément, il convient de se tourner vers les pompes à chaleur géothermiques, qui n’ont pas besoin d’appoint et ne sont pas sensibles aux variations de température. Mais cette technologie s’avère plus coûteuse et plus contraignante à installer. Autre point faible des pompes à chaleur aérothermiques : elles n’assurent pas la production d’eau chaude sanitaire. Il est donc nécessaire de recourir à un autre appareil, tel qu’un chauffe-eau, pour disposer d’eau chaude chez soi.

> À lire aussi : Les bonnes pratiques pour bien chauffer son logement

L'apport d'une chaudière gaz

Aujourd’hui, la technologie des chaudières à condensation permet à ces appareils d’afficher d’excellentes performances. En condensant la vapeur d’eau des gaz de combustion, ces chaudières récupèrent de l’énergie et permettent ainsi de réaliser des économies de combustible. Avec un rendement global sur toute la saison de chauffe de 92 %, les chaudières à condensation devancent ainsi largement les chaudières basse température et les chaudières standard.

Au-delà de leurs performances, ces chaudières apportent également un grand confort de chauffe tout en émettant moins de gaz carbonique et d’oxydes d’azote. Couplées à une pompe à chaleur standard, elles permettent ainsi d’assurer sans difficulté le chauffage d’un logement lorsque les performances de la PAC diminuent en même temps que la chute des températures en hiver. 
À lire aussi : 4 bonnes raisons de choisir une chaudière gaz à condensation plutôt qu'une pompe à chaleur

La chaudière hybride, la solution polyvalente

La chaudière hybride, aussi connue sous le nom de pompe à chaleur hybride, combine deux systèmes énergétiques permettant d’assurer à la fois le chauffage du logement et la production d’eau chaude sanitaire.

 

Présentation de la chaudière hybride

La chaudière hybride est un appareil 2-en-1 qui dispose de deux systèmes énergétiques distincts. Il comporte à la fois une pompe à chaleur air-eau et une chaudière gaz à condensation. L’association de ces deux énergies permet d’assurer le chauffage d’un logement et la production d’eau chaude sanitaire (ECS), voire le rafraîchissement du logement en été.

 

Fonctionnement de la chaudière hybride

En plus d’associer une PAC air-eau et une chaudière haute performance, la chaudière hybride est également dotée d’une fonction intelligente. La régulation de l’appareil s’effectue à deux niveaux : 

  • une sonde de température permet d’adapter la température de l’eau de chauffage ;

  • l’appareil privilégie toujours le système énergétique (PAC ou chaudière gaz) garantissant le meilleur rendement selon le prix des énergies.

Les avantages de la chaudière hybride

La chaudière hybride présente de nombreux avantages. En effet, en associant une pompe à chaleur air-eau à une chaudière gaz à condensation, vous disposez d’un confort de chauffe toute l’année. Même en plein cœur de l’hiver, lorsque les performances de la PAC sont diminuées par les faibles températures, la chaudière prend le relai.

Avec une chaudière hybride, vous disposez également d’un système intelligent qui privilégie à l’instant T la technologie la plus performante entre les deux appareils, ce qui vous garantit de réaliser des économies.

Enfin, la chaudière hybride s’illustre par sa polyvalence puisqu’elle permet à la fois de chauffer votre logement, de produire de l’eau chaude sanitaire et de rafraîchir votre logement en été.

> À lire aussi : Pourquoi choisir une chaudière hybride ?

Bon à savoir :

Avec Antargaz, bénéficiez de la prime énergie maîtrisée Coup de pouce pour l’achat d’une chaudière à chaleur hybride !

Pour plus d’informations sur les offres de gaz en citerne, le GPL, l’achat ou l’utilisation de bouteilles de gaz, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en ligne, en quelques clics.